Vous êtes ici : AccueilActualitésSantéSubvention TB/VIH : Des échanges fructueux entre acteurs de mise en œuvre à l’orée du NFM3

Subvention TB/VIH : Des échanges fructueux entre acteurs de mise en œuvre à l’orée du NFM3

Dans le cadre de la Subvention TB/VIH communautaire, l’Initiative privée et communautaire pour la Santé et la Riposte au VIH/Sida au Burkina Faso (IPC/BF) a tenu deux rencontres de concertation les 28 et 30 septembre 2020 respectivement à Bobo-Dioulasso et à Ouagadougou. Ces concertations avaient pour objet d’échanger avec les acteurs de mise en œuvre sur les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre des activités en vue d’un meilleur montage de la prochaine subvention du Fonds mondial.

Ce fût la première fois que le bénéficiaire principal, les bénéficiaires secondaires, les organisations à base communautaire et les faîtières de la société civile en santé se rencontrent pour discuter de la mise en œuvre des activités du NFM2. Pour l’occasion, le territoire national a été scindé en deux parties. Les acteurs du Grand ouest (Cascades, Boucle du Mouhoun, Hauts-Bassins et Sud-Ouest) ont été réunis au Conseil supérieur de la Communication de Bobo-Dioulasso le 28 septembre et les acteurs du Centre, du Centre-Est, du Centre-Ouest, du Centre-Nord, de l’Est, du Nord, du Plateau central et du Sahel à la Maison de la Femme de Ouagadougou, le 30 septembre 2020.

Une vue partielle des participants de BoboA Bobo-Dioulasso tout comme à Ouagadougou, les concertations ont connu quatre axes majeurs. Après le mot d’ouverture prononcé par un représentant du Conseil d’Administration de l’IPC/BF (M. Geoffroy SAWADOGO, membre, à Bobo-Dioulasso, et M. Amado KONFE, Président, à Ouagadougou), le Coordonnateur du Comité technique du Suivi stratégique (CTSS) du CCM-Burkina, Dr Brice Evance ZOUNGRANA a présenté l’Instance de Coordination des Interventions du Fonds mondial au Burkina Faso, à sa suite le Chargé de Communication et Plaidoyer de l’IPC/BF, M. Jaunasse YARO a présenté le Bénéficiaire principal (BP). Le Directeur Exécutif de l’IPC/BF, Dr Adama OUEDRAOGO a présenté le bilan de la mise en œuvre de la subvention à la date du 31 décembre 2019 avant que ne suivent les échanges.

Dr Brice E. ZOUNGRANA présentant le CCM-BurkinaDe la présentation de Dr Brice E. ZOUNGRANA, on retient que le CCM-Burkina a été créé en 2002 et que sa mission est de fixer et déterminer les orientations stratégiques pour l’utilisation des ressources mises à la disposition du Burkina Faso. Quant à l’IPC/BF, on retient qu’elle a été créée en 1994 avec l’appui de l’Alliance internationale devenue Frontline Aids depuis février 2019. A ce jour, elle a exécuté plus de 800 projets et a offert des renforcements de capacité à plus de 400 organisations communautaires. Du bilan de la mise en œuvre de la subvention TB/VIH à la date du 31 janvier 2019, Dr Adama OUEDRAOGO dira que sa performance se situe entre 95% à 120%.  Néanmoins, la subvention a rencontré des insuffisances qui sont principalement liées au retard de financement vers les BS et vers les OBC et des ruptures d’intrants VIH sur le terrain.

Les échanges qui ont suivi ont porté sur la gestion des intrants, le budget de la subvention, le Référentiel des interventions communautaires, l’Assistance juridique, la capitalisation des données communautaires sur l’Entrepôt des données sanitaires, le renforcement des capacités des acteurs et leurs conditions de vie. Les discussions sur l’ensemble de ces questions ont permis de formuler des solutions consensuelles censées être défendues lors de l’élaboration et la négociation des nouvelles subventions.

Agenda / Annonce

inscription newsletter

Nombre de visiteurs : mon compteur